Les conférences


Mardi 19 Septembre 2017

09h30 – 10h30 

Séance Inaugurale  

Accélérer la transformation digitale avec les technologies cognitives

A base d’Intelligence Artificielle et de Machine Learning, les technologies cognitives vont permettre aux banques d’accélérer leur transformation digitale afin de mieux répondre aux besoins de clients de plus en plus connectés. L’enjeu est de taille : 40% des français sont attirés par les offres des fintechs et des banques en ligne. Heureusement, 39% continuent d’avoir une confiance totale dans leur banque alors que 64% souhaitent le maintien du contact humain avec leur conseiller. Dans ce contexte, les banques françaises entendent investir plusieurs milliards d’euros ces trois prochaines années afin de poursuivre leur mutation à coups de chatbots, de robo-advisors, etc. Ces technologies cognitives sont capables de délivrer des services avancés de haut niveau. Après un usage confidentiel, elles vont être déployées à grande échelle dans tous types de banques. Le paysage risque d’en être profondément impacté, soulevant des questions à la fois techniques et business.

Comment ces technologies vont-elles transformer la banque en 2017 ? Quel impact auront-elles sur la relation client? Comment vont-elles s’intégrer aux systèmes d’informations existants ? Que deviendra l’agence bancaire ? Quel sera l’avenir de la banque privée? Etc. Autant de points qui seront abordés lors de cette séance d’ouverture.

Séance animée par Jérôme Raguénès, Directeur du Département Numérique, Fédération Bancaire Française

Yves Bernaert, Lead for Europe, Africa & Latin America, Accenture Technology 

Matthieu Poitrimol, Associé, TNP

11h00 – 12h30

Blockchain : quelles leçons tirer des premiers essais ?

L’écosystème français de la blockchain se met progressivement en place alors que les essais se multiplient de tous côtés, celui des banques, mais aussi celui des Fintechs. Les applications de la blockchain ne se limitent pas aux transactions financières. La technologie qui a servi à valider les transactions en bitcoins cherche encore ses marques et ses usages malgré l’absence de normes. La maîtrise de bout en bout de cette technologie est une exigence qui pousse les acteurs à se regrouper afin de proposer des offres complètes capables de répondre aux besoins de grands établissements comme la Banque de France ou de grandes banques de détail. Ils doivent assurer l’accompagnement, le développement de projets, leur expérimentation sans oublier les questions juridiques. A l’heure où les premiers projets vont être mis en production, les questions de régulation ne doivent pas être sous-estimées. Cette conférence fera le point sur toutes les facettes de la maturité de l’écosystème de la blockchain.

Séance animée par Hervé Sitruk, Modérateur du Club CSA 

Marc Sabatier, Président, Groupe Julhiet Sterwen

Philippe Meyer, Managing Director, Avaloq 

Alexandre Mane, Consultant Manager, Investance

11h15 – 12h45

Les dernières avancées du m-Banking et e-Banking                                                     

Une nouvelle génération de services innovants fait son apparition dans la banque sur mobile et la banque en ligne. Qu’il s’agisse d’acquérir un nouveau client ou d’offrir un service d’agrégation de comptes détenus dans plusieurs banques, cette nouvelle génération de services reste soumise à de fortes contraintes réglementaires. Les services d’agrégation de compte se sont généralisés. Ils sont proposés par les plus grandes banques de la place. Parmi les services les plus avancés sur le terrain, notons la possibilité de réaliser des virements depuis des comptes détenus dans d’autres banques, et ce  directement à partir de l’Espace Client du client. Ce service innovant permet de gagner en simplicité, en temps et en autonomie. Cette conférence permettra de visualiser l’éventail de ces nouvelles offres qui mobilisent banques et Fintechs.

Jocelyn Amegan, Principal, Exton Consulting

Jean-Marc Pellet, Senior Sales Account Manager, Kofax

11h30 – 13h00 

Cybersécurité : le nouveau paysage des menaces qui visent le secteur bancaire 

C’est un fait, le cybercrime gagne en compétences et en moyens au point que les banques françaises s’inquiètent de la montée en puissance des attaques furtives. Entre ces attaques difficiles à détecter et l’ampleur des nouvelles attaques par déni de service DDoS, les RSSI des banques en charge de la protection des portails d’e-Banking ont du pain sur la planche. Côté clients, plusieurs évolutions améliorent une sécurité qui reste fragilisée par les applications mobiles. En un mot, le paysage de la cybersécurité a profondément changé ces dernières années et les banques doivent se montrer de plus en plus vigilantes face aux attaques qui ciblent les infrastructures et les systèmes de paiements. Cette conférence permettra de prendre la température des nouvelles menaces qui ciblent les banques.

Séance animée par Manuel Bissey, Responsable de l’activité Cybersécurité pour l’Europe de l’Ouest et du Sud, DXC Technology 

Georges Langeais, Enseignant Chercheur à l’Université Paris Est Créteil, Observatoire de la Cybersécurité en France 

Loïc Guézo, Stratégiste Cybersécurité, Trend Micro

14h00 – 15h00

Séance Plénière

Banques, Néobanques, Fintechs : jusqu’où ira la « coopétition » ?

Le rachat par BNP Paribas de 95 % du capital de la Financière des Paiements, distributeur du Compte Nickel, marque sans le moindre doute un tournant dans la relation entre les banques françaises et les fintechs. Exception faite du Crédit Mutuel Arkea qui a opéré plusieurs rachats (Leetchi, Younited Crédit), la prudence dont elles ont fait preuve jusque-là n’est plus de mise. BNP Paribas met carrément la main sur une entreprise sur le point de devenir rentable et qui doit son succès à une technologie et à un réseau de distribution, les buralistes en l’occurrence.

Ce rachat fait suite à celui par le groupe BPCE de l’allemand Fidor l’été dernier et par Natixis du leader du paiement en ligne PayPlug. En prenant directement le contrôle de ces fintechs, les banques changent de braquet.

La période où elles se contentaient de participations minoritaires ou de coopérations dans le cadre d’incubateurs – tels le Village by CA du Crédit Agricole ou le Fintech Accelerator by l’Atelier de BNP Paribas- est-elle révolue ? Les banques craignent-elles qu’un ténor du GAFA ne se lance à son tour sur ce segment de marché où vient de s’engouffrer Carrefour Banque avec son compte C-Zam, concurrent direct du Compte Nickel ? La donne change. Le rapport de force aussi. Jusqu’où ira la « coopétition » entre banques et fintechs ? Les banques ont plus à gagner grâce aux assurtechs qu’avec les fintechs ?

Séance animée par Hervé Sitruk, Modérateur du Club CSA 

Frédéric Perrin, Partner, Exton Consulting

Yves Tyrode, CDO, BPCE

François Gutierrez, VP Global Sales & Partnership, SlimPay

Joëlle Durieux, Directrice, Finance Innovation 

Angélo Caci, Directeur, Syrtals Cards & Beyond

14h15 – 15h45 

Authentification forte et lutte contre la fraude : les nouvelles pistes 

Le problème n’est pas vraiment nouveau. Mais, à l’heure de la banque digitale, l’authentification forte et la lutte contre la fraude prennent une importance grandissante. Les technologies censées assurer ces nouvelles exigences arrivent enfin à maturité. La Banque Postale a lancé il y a peu son service de reconnaissance vocale dans les paiements, le premier du genre. Autre technologie qui cherche sa place, l’usage de la reconnaissance faciale via Selfie progresse. De son côté, le Groupement Carte Bancaire évalue via son Lab by CB la reconnaissance de l’empreinte digitale sur carte à puce EMV.  Les technologies sont dans les starting blocs, attendant que le marché fasse ses choix.  La conférence donnera la parole à différents experts du sujet.

Nicolas Bodin, Marketing Product Manager, ITESOFT | W4

Alain de Cossé Brissac, Sales Account Manager, Kofax 

14h30 – 16h00

Le Big Data à l’heure du Machine Learning

Le Big Data s’est imposé en à peine cinq années comme une innovation majeure pour toutes les banques qui cherchent à tirer un avantage concurrentiel de l’exploitation de leurs énormes volumes de données clients. Les projets qu’elles ont mis en place ont quitté le stade du POC pour entrer dans celui du développement. La variété et le volume des données disponibles, aggravés par l’explosion des réseaux sociaux, rendent inopérantes les méthodes statistiques traditionnelles. C’est pourquoi aujourd’hui, qui dit Big Data, dit aussi machine learning, une technologie capable d’analyser de tels volumes en temps réel et de permettre aux ordinateurs d’apprendre sans avoir été explicitement programmés pour cela. Quels usages du Big Data et du machine lerning s’offrent aux banques en 2017 ? Cette conférence fera le point sur ce sujet technique vital pour l’avenir de la profession.

Séance animée par Didier Gaultier, DataScience Director, Business & Decision

Ariane Nabeth-Halber, Director Speech Solutions Strategic Line, Bertin IT 

Thomas Perathoner, Responsable développement commercial et communication et Daniel Pinazo, Manager des Solutions Compliance, Bureau Van Dijk

Alain Biancardi, Directeur Commercial France, Expert Systems

15h30 – 17h00 

Dématérialisation et signature électronique : état des lieux en 2017

A l’heure où les banques envisagent une accélération de leur transformation digitale, la dématérialisation et la signature électronique devraient coller à la cadence et devenir des points majeurs de focalisation alors que, sur le terrain, le papier n’a pas encore disparu et l’usage de la signature électronique peine encore à se généraliser.  S’il y a encore trop de documents manuscrits dans les banques, la multiplication des projets de dématérialisation devrait accélérer le mouvement de fond en faveur du zéro papier, d’autant plus facilement que de nouvelles normes en matière de documents électroniques sont en gestation. La banque de demain sera une plateforme électronique où la signature électronique aura une place centrale, surtout depuis l’entrée en vigueur du règlement eIDAS au 1er juillet 2016.  La conférence dédiée à ce sujet dressera un état des lieux et permettra d’apporter des éléments de réponse aux questions clés qui se posent encore dans le secteur bancaire.

Séance animée par Alain Borghesi, Vice-président, Fédération Nationale des Tiers de Confiance (FNTC)  et PDG de Cecurity.com

Benoit Fulthorpe, Senior Consultant, Investance

Eric Breteche, Marketing Product Manager, ITESOFT | W4

Khalid Ramdani, Business Manager France, Confirmation.com

David Emo, Product Manager, Netheos 

Jean-Louis Pascon, Consultant en dématérialisation, Fédération Nationale des Tiers de Confiance

16h15 – 17h45

Les nouveaux contours de l’agence bancaire

La plupart des banques ont optimisé la transformation digitale de leur relation client. Elles doivent se tourner à présent vers l’expérience client, un chantier où il reste beaucoup à faire et où les offres technologiques arrivent à point nommé. Chatbots, robo-advisors, etc.,  marquent le passage du CRM au CEM, un axe majeur compte tenu de la concurrence qui règne à présent dans le secteur financier. Les banques offrent à leurs clients des services comme l’accessibilité, la prise en charge ou l’engagement. Elles ne doivent pas oublier de mettre en place dans l’espace client des outils de mesure de la satisfaction client, de fidélisation, voire des témoignages de clients avec des enquêtes de satisfaction à chaud. Le pilotage de l’expérience client au travers de ces nouvelles technologies reste à construire. C’est à ce prix que les banques vont acquérir la culture du client. Cette conférence montrera sous différents angles le chemin qui reste à parcourir.

Séance animée par Fathy Trabelsi, General Manager Banking & Capital Markets, DXC Technology

16h30 – 18h00

Les nouveaux enjeux de la relation client

  • L’enrôlement du client assisté par l’Intelligence Artificielle
  • Le parcours et de l’expérience client restent la clé du CRM
  • Les chatbots multi-plates formes redonnent sens à la relation client
  • Le sans canal, nouvelle tendance dans la relation client

 

Séance animée par Emmanuel Solesse, Partner, TNP

Guillaume Teboul, Principal, Exton Consulting 

Philippe Schintowski, Country Manager France, Avaloq

Christophe Reoupenian, Global Support Business Manager, Cincom Systems

Stephane Vallois, Directeur Général et Co-Fondateur, Crossquantum/LaFinBox

Muriel Blanc Duret, Directrice Conseil Architecture Commerciale, Korus et Valérie Michel, Responsable Organisation Réseau au Crédit Agricole Alpes Provence